Misery

images.jpg

 

Paul Sheldon, auteur à succès d’une saga populaire dont l’héroïne se prénomme Misery, décide de la faire mourir. Libéré de ces romans qui ne lui ressemblent pas, il se met à l’écriture de ce qui devrait être sa vraie oeuvre.
Alors qu’il a un peu trop célébré la finalisation de ce nouveau roman, Paul Sheldon est victime d’un accident de la route.
Lorsqu’il reprend connaissance, il est enfermé dans une chambre, les jambes broyées, prisonnier d’Annie, admiratrice numéro un qui ne lui pardonne pas d’avoir tué son héroïne préférée.
Tout comme pour « Shining », j’avais beaucoup entendu parler de ce roman et j’en attendais beaucoup. Je n’ai pas réussi à rentrer réellement dans l’histoire. Peut être la dimension fantastique m’a t’elle manquée pour accepter l’horreur des tortures et autres sévices infligés au personnage principal. Ou peut être que je vieillis, tout simplement.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s