« Le liseur du 6h27 »

CVT_Le-liseur-du-06h27_4082

 

Guylain Vignolle travaille dans une usine qui pilonne les livres invendus. Chaque jour, il en sauve quelques pages qu’il lit à voix haute dans le RER de 6h27. Un jour, il trouve une clé USB contenant le journal intime d’une dame pipi dont il tombe aussitôt amoureux. Il n’a dès lors de cesse de la retrouver.

Ce roman, lu en septembre dernier, a été une des énormes déceptions de ma rentrée. J’avais beaucoup entendu parler et avec enthousiasme de ce livre. Même le libraire indépendant chez qui je me fournis en avait rédigé une critique dithyrambique.

Mais quelle mouche a donc piqué tous ces gens?

Aucune intrigue, des personnages frisant le ridicule tant ils sont caricaturaux et un style bien souvent lourd. Rien ne sauve ce roman.

La seule chose positive que je tire de cette lecture, c’est de m’avoir permis de m’interroger sur la façon qu’ont certains libraires de traiter le livre, comme un produit commercial comme les autres et pas comme une oeuvre d’art.

Heureusement, l’ouvrage est court et le temps perdu à le lire pas trop important.

 

Publicités

Une réflexion sur “« Le liseur du 6h27 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s