Plonger

1540-1.jpg

Paz est retrouvée morte sur une plage à l’étranger après avoir quitté son mari et son fils quelques mois auparavant. Cet homme qui l’a passionnément aimée va écrire pour son fils ce livre lui contant leur amour, de leur rencontre à sa disparition.

Ce livre m’a été prêté par la délicate Marie qui a des goûts très sûrs en matière de littérature et à qui je fais confiance les yeux fermés.

Une fois encore, je la remercie de m’avoir fait découvrir ce très beau roman.

Je l’ai lu avec passion. J’ai trouvé l’écriture magnifique et cette histoire d’amour qui paraît presque impossible dès les premières lignes tant les deux protagonistes semblent aspirer à des vies différentes m’a beaucoup plue.

J’ai vibré au rythme de la fougue de Paz et ai partagé sa sensation d’étouffer.

J’ai compris le chagrin de César, démuni devant le malaise de la femme qu’il aime.

Certes, on ne coupe pas à quelques clichés mais c’est pour moi un très beau livre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s