« D’après une histoire vraie »

d-apres-une-histoire-vraie-de-delphine-de-vigan

Delphine est écrivain. Elle a rencontré un succès immense et inattendu à la publication de son précédent roman. Un roman très intime. Et elle ne sait comment écrire à nouveau, après « ça ».

Alors que ses enfants grandissent et partent étudier loin de chez elle et que son compagnon est fréquemment en déplacement à l’étranger, Delphine rencontre L. qui semble être le genre de femme qu’elle a toujours rêvé être.

Très rapidement, L. va prendre une place prépondérante dans la vie de Delphine. Comme dans une amitié adolescente.

Elle sera là quotidiennement, semblant tout connaître de Delphine et la comprendre mieux que quiconque.

Progressivement, L. va couper Delphine de toute vie sociale et de l’écriture même pour, après une apothéose dans la domination, finir par disparaître.

J’ai adoré « Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan et également beaucoup aimé « No et moi ». J’étais très enthousiaste à l’idée de la sortie de son nouveau roman dont j’avais lu des critiques toutes plus dithyrambiques les unes que les autres.

Je dois reconnaître que j’ai été terriblement déçue. Et j’assume cet avis en dépit du prix qu’elle a récemment remporté. Peut être n’ai je rien compris. Peu importe.

L’histoire en elle même n’est pas en cause. Le jeu sur le double, le doute, une narration toujours à la frontière entre réalité et folie, la réflexion sur le monde de l’écriture aujourd’hui, tout cela est très intéressant et très bien mené.

Mais je n’ai pas retrouvé la sensibilité de son écriture. Aucune phrase ne s’ancrait en moi, aucun mot n’avait le caractère presque charnel que j’avais tant aimé dans son style.

Certaines répétitions m’ont horripilée. « Voilà tout », qui n’est pas la plus belle expression de la langue française, doit être présent dans près d’une page sur deux. J’exagère à peine.

Certains chapitres m’ont semblé sans aucun intérêt. Comme écrits pour « faire des pages ».

J’ai eu la sensation d’un livre pour satisfaire un éditeur, un contrat mais pas d’un livre nécessaire. Sans âme, sans tripes.

Et j’ai été déçue.

Publicités

2 réflexions sur “« D’après une histoire vraie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s