Atelier d’écriture (2)

0dda4b4216a4ac5622b42a45201a3490

Avant de commencer à écrire, la plupart du temps, l’animatrice nous propose de jouer avec les mots. Comme un échauffement.

Cette semaine, il nous a fallu écrire un court texte contenant le maximum d’expressions utilisant le mot « main ».

Temps imparti: 15 minutes

Voici le mien:

—————————————————————————————————————————Avec Robert, nous étions depuis toujours comme les deux doigts de la main. Toujours sur les mêmes coups, bons ou mauvais. De vrais amis!

Et un jour, sur un petit braquage tout bête, la chance a changé de mains. On a entendu dans notre dos un « Haut les mains! » bien net.

J’ai pu me faire la belle sans trop me salir les mains mais Robert a été pris la main dans le sac.

Il a pris dix ans et moi, je suis devenu un sage petit planqué. Pas même une main courante contre moi pendant toutes ces années. Ca m’avait calmé ce coup d’adrénaline et permis de me reprendre en main.

Quand il est sorti, une main devant, une main derrière, Robert m’a très vite appelé pour que je lui donne un coup de main.

J’ai balayé sa proposition d’un revers de main mais il m’a immédiatement rassuré.

Lui aussi avait passé la main pendant ces dix ans.

Il s’était découvert la main verte et profitait de sa réinsertion pour ouvrir une petite jardinerie qu’il comptait gérer de main de maître.

Bien que j’ai toujours eu deux mains gauches et un fameux poil dans la main, je ne pouvais pas refuser de lui prêter main forte pour porter ses plantes et ses arbustes.

C’est donc main dans la main que nous avons agencé son petit commerce.

C’est vrai qu’il n’était plus le même Robert. Fini de vivre au jour le jour. Il avait des rêves d’avenir et comptait bien faire des pieds et des mains pour les réaliser.

C’est ainsi qu’il pris son courage à deux mains et, plein de terre et de sueur après une journée à mettre la dernière main sur son installation, il posa un genou à terre, me mit une main au panier, leva vers moi des yeux embués et me susurra :

« Tu m’as manqué Roger. Accorde moi ta main et, d’une main de fer dans un gant de velours, nous bâtirons un empire! »

Surpris, je me contentais de lui serrer la main.

Il n’essaya jamais de me forcer la main et je garde pour l’instant son offre sous la main.

Après tout, avec qui mieux qu’un vieux copain finir ses jours, main dans la main?

Publicités

3 réflexions sur “Atelier d’écriture (2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s