Il faut beaucoup aimer les hommes

Solange, petite starlette française qui essaie de percer à Hollywood rencontre au cours d’une soirée Kouhouesso, magnétique acteur noir abonné aux seconds rôles mais plein d’ambition.

Coup de foudre à sens unique.

Solange passera le roman entier dans l’attente fiévreuse de cet homme mystérieux.

1508-1

C’est le titre de ce roman qui m’a conduit à l’acheter. Clin d’oeil à cette si belle phrase de Marguerite Duras, amoureuse s’il en est :

« Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n’est pas possible, on ne peut pas les supporter. »

Je n’avais encore jamais lu de livre de Marie Darrieussecq. J’ai beaucoup aimé son style impatient et passionné.

Parce que c’est bien de passion qu’il s’agit, un thème que j’aime particulièrement en littérature.

L’écriture de Marie Darrieussecq traduit à merveille l’attente, la dislocation du temps, l’obsession de l’autre et la douleur du désir qui règne dans une passion.

C’est un roman de chair parfois bousculé par quelques éclats politiques contre le racisme et la difficulté de vivre ses racines, d’être africain loin de l’Afrique.

Mais cette histoire aurait pu se lire entre deux blancs ou deux noirs. La mixité du couple est secondaire. C’est la passion qui anime Solange qui compte, son désarroi devant l’incompréhension du désir masculin, de l’autre.

Elle qui a pourtant déjà fait le deuil de sa famille et de sa carrière sera lourdement ébranlée par l’indifférence de cet amant.

Un très beau livre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s