Ville d’exil (Oulipo)

L’Oulipo (ou OUvroir de LIttérature POtentielle) propose une forme de littérature intégrant des contraintes scientifiques. 

Il est possible de s’adonner à de nombreux « jeux d’écriture » en s’inspirant de contraintes oulipiennes.

Aujourd’hui, j’ai travaillé sur le thème de « La belle présente ».

Une Belle présente est un poème composé en l’honneur d’une personne d’un sexe ou un autre, chérie ou détestée en n’utilisant que les lettres du nom du destinataire.

(Je vous avoue avoir énormément souffert de l’absence de o et de n dans cet exercice. Pas de « un », pas de « mon ». Aïe!!)

L’exercice est illustré par un collage dans mon carnet du moment (ça égaie un peu les pages d’écriture).

Temps imparti : 45 minutes

COLLAGE 1

Publicités

Une réflexion sur “Ville d’exil (Oulipo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s